Et après ?

Publié le par Amandine et Titia

                                                  C'est bien beau de donner, mais qu'advient il ... après ???

Pour vous, pas grand chose, on vous endort, on vous opère, vous restez en surveillance un jour le temps de vérifier que tout va bien (ben on va quand meme pas vous lâcher comme ca dans la nature après une anésthésie générale!!), et vous reprenez votre petite vie bien remplie, avec pour seul changement, la satisfaction d'avoir fait quelque chose de bien, et d'avoir peut être sauver une vie. Et ce n'est quand même pas rien!

Par contre, pour celui qui reçoit la greffe, c'est une autre paire de manches... Une fois que vous en avez fini, tout commence pour lui! Le prélèvement est transporté jusqu'au receveur, le plus rapidement possible, à température ambiante, à 4°C ou parfois congelé suivant la distance à parcourir.
Sous anésthésie générale, les médecins vont injecter la moelle par perfusion intraveineuse. Petit à petit, les cellules de la nouvelle moelle osseuse (la votre!) vont se diriger vers la moelle osseuse (malade ou inactive) du patient. Bien souvent, le patient a subi avant la greffe une chimiothérapie qui a complètement détruit sa moelle osseuse. Ainsi, toutes les cellules cancéreuses ont disparu, et on limite les risques de rejet, puisqu'il n'y a presque plus de globules blancs. Par contre, il faut faire très attention car le patient est alors beaucoup plus sensible aux infections

Une fois la perfusion terminée, les nouvelles cellules vont se multiplier, et la moelle osseuse du patient va peu à peu se reconstituer. Cette étape se fait en chambre stérile, pour limiter le risque d'infection, pendant environ 1 mois. Les conditions sont draconiennes : Tout objet entrant dans la chambre doit être stérilisé, la nourriture doit être cuite à la vapeur de façon à éliminer tout germe, les visites sont très limitées...

Il faudra au patient plusieurs mois et parfois quelques années pour retrouver toutes ses défenses immunitaires. Pendant cette période, le greffé est suivi régulièrement par des spécialistes pour surveiller tout signe d'infection qui pourrait être fatale. De plus, des bilans sanguins sont régulièrement efféctués pour suivre l'évolution du nombre de globules blancs, globules rouges et plaquettes. Cela permet également de détecter une éventuelle rechute.

Si tout se passe bien, un patient malade reprend une vie normale au bout de quelques mois après une greffe...

Publié dans Don de moelle osseuse

Commenter cet article

Lucie 12/12/2007 10:53

Oui... mais pour le receveur il faut savoir que la mortalité à l'opération est de 15 à 30 % à cause de la chimioet que à 5 ans le taux de mortalité est de 50 à 60 % en fonction de la maladie traitée. Mais aussi la chimio à de nombreuses concéquences sur la vie future du malade:-Rechutes du cancer-Problèmes rénaux-Stérilité (due aux rayons)-Trouble de la croissance chez les enfants-Cataracte (cf rayons)Et sur un autre plan réinsertion difficile sur le plan psychologique... Ne croyez pas que c'est tout rose et que le malade repart galopant !C'est important que les donneurs savent pour quoi ils se battent ! Lucie